En S-20, on peut pas dire qu'on soit futte-futte mais des fois sa vire au.....drame LOOL

10 janvier 2008

Mon année 2007...

Ah 2007, l'année de tous les combat ! Enfin, de mes combats en tout cas (comme quoi une légère nuance dans une phrase, et le monde change). Tout d'abord, je tient a préciser que 2 + 0 + 0 + 7 = 5, signe plus qu'évident que j'allais reprendre le jeu video et les matchs (nda: les matchs de counter-strike et call of duty se jouent en 5 contre 5) cette année ci. Bon, ok sur ce point on peut émettre des doutes au vu de la motivation en dent de scie dont j'ai fait preuve tout au long de l'année. En dent de scie à l'image de l'année 2007. La boucle est bouclée, la ceinture est mise.

C'est marrant comme on peut commencer une année, et la finir de la même façon. Pour 2007, on va dire que chez moi c'est évident. J'ai commencer mon année en finissant Call of Duty 2 (j'ai bouté l'envahisseur nazi hors de France de El-alamein à La Pointe du Hoc), et je l'ai finie en terminant Call of Duty 4 (j'ai bouté un dictateur arabe, mouru dans une explosion nucléaire et abattu un ultra-nationaliste russe a 897 mètre au fusil de précision gros calibre). Ainsi donc, une année placée sous le signe de la guerre, du sang et du pixel. Hum, finalement ce n'est pas si loin de la vérité. Si dans les mondes virtuels j'ai sué sang et eau pour au final faire un véritable génocide dans la population nazi et terroriste du monde entier, dans la réalité j'ai sué (beaucoup) connerie et eau (un peu) pour génocider mon bac. Oui, oui, "Gé-No-Ci-Der" mon bac. Il était coriace le bougre! Entre l'épreuve d'anglais vécue comme une course du 100 mètre (1h33 chrono pas plus) et une épreuve d'histoire marathon (3h sur une copie c'est énorme pour moi), je pense que les jeux paralympique étaient à ma portée dans la catégorie glandeur-qui-glande-pas-tant-que-ça.

Au final, après avoir pourfendu l'atroce créature en salle E3, j'ai voulu quémander ma récompense. Le fameux restaurant promis par notre charmant et élégant professeur d'économie. Ce n'est pas faute d'avoir essayer, mais le fameux restaurant en question n'est jamais venu, pas plus que la petite amie que j'avais commander à Noël.

L'année ne s'est pas limitée à mes prouesses scolaires (encore heureux, il ne manquerait plus que ça). J'espere/je souhaite/je prie, pour qu'une certaine "connaissance lointaine qui a des flatulence plus haut que le trou d'éjection" s'est mordue les doigts de ne pas avoir voulu tater du koala. Rancunier ? Jamais. Blasé ? Ca oui. Dans les milieux autorisé du jeu video, on m'a toujours considéré comme quelqu'un de chanceux (depuis cela à quelque peu changer), et bien on va dire que j'en ai eu de la chance avec cette miss. Elle m'aura néanmoins appris certaines choses de la vie. La première c'est que la prochaine fois que j'aurais le courage d'aborder une gente demoiselle je m'arrangerais pour savoir avant, si oui ou non elle pourrait être interessée. Et la deuxième, c'est qu'on a pas besoin d'alcohol pour réussir à oublier quelqu'un que l'on a rencontrer une semaine plus tot et qui fait parti de votre liste de contacts sur msn. Je ne m'étalerais pas sur le sujet.

Cependant, je vais rester un petit peu sur notre ami "made in microsoft". Je veux bien sur parler de msn. Un véritable bijou de la société ultra-communiquante dont nous faisons tous parti. Trois secondes et hop, la conversation est lancée. Moins cher que le téléphone, plus rapide que le mail et plus couteux en temps libre que la télévision, voici le passe-temps qui m'a le plus occupé cette année. J'en aurais vu de toutes les couleurs sur ce petit logiciel de 8,7 megaoctet : du rose (de la passion), du violet (des elfes), du rouge (de la colère), du bleu (l'amitié), du noir (de la déprime) et même du vert (de l'écologie). Enfin bref, du bien, du moins bien, et du pas bon. MSN reflet partiel mais néanmoins réaliste d'une "real life at school" ? Peut-être bien après tout.

Je viens de faire une courte pause, pour relire un peu le gros pavé précédent, je viens de me rendre compte d'une chose. Serais-ce mon ordinateur qui a rythmer ma vie en 2007 ? A grand coup de "go mix cs les poto" ou de "kikoo, cha va ?", je pense qu'il y a une grande part de vrai dedans. Et c'est presque à regret parfois, quand je vois comment certaines situations ont évoluées. Mais bon, je n'y peux rien, vous êtes tous connectés chaque jour et je ne peux pas vraiment me passer de vous, alors comme ça le débat est clos une fois pour toute.

Au tout début de cette courte (blague hein) retrospective, je parlais d'un combat a mort contre le bac. Il y a un autre combat scolaire que j'ai eu à faire : l'entrée en école. Ca à l'air tout con dit comme ça, mais une école c'est pas que l'école primaire, c'est aussi grande école. Celle avec des partiels, des jolies filles (ou pas), des profs qui sont pas profs et surtout une machines à café. Pour ma part j'ai décrocher mon entrée à l'Ecole Française de Journalisme, d'une manière surprenante. Moi qui ne me considère pas comme quelqu'un qui suit l'actualité et qui suis plus qu'un cancre en français, j'ai réussi à atteindre les 13,5 de moyenne à l'examen d'entrée. Non pas de vantardise ici, l'examen se composait d'un QCM d'actualité suivi d'une dissertation (internet permet-il de s'accomplir citoyen, ou un truc dans le genre), d'un test d'anglais (rigolez pas, j'ai ramer sur certaines questions) et enfin d'un entretien. Entretien durant lequel j'ai du parler (serieux ??), de politique (élection présidentielle oblige). Moi le cancre ultime de la politique, l'homme qui ne sait pas ce qu'est un homme de gauche ou de droite, et qui ne fait que leur tailler des shorts, j'ai du argumenter sur l'un d'eux (Nicolas Hulot, l'homme blague de l'année). Qui a dit que les miracles n'existaient pas ?

En tout cas je me serais bien amusé cette année. Non je ne fais pas référence à mes altercations avec la police portugaise (kikoo mario et luigi dans leur 4x4). Je pensais plutot à mes divers délires avec vous, entre sorties ciné, bowling et vtt. S'eut été trop rare de se revoir en dehors des affreux batiments tchernobylien du lycée. j'aurai du faire plus d'efforts de ce coté ci, et maintenant que tout revient, je le regrette beaucoup. Non je n'ai pas rater cette année, je l'ai juste passée comme on passe d'une carte 3D à une autre : on augmente la qualité graphique et ensuite on rale car ce n'est toujours pas assez beau, tout en oubliant qu'avant ce n'etait pas forcément mieux. Belle métaphore pour dire que la 1ere a été une vraie galère et la terminale un havre de paix ? Pas si faux, mais pas si vrai non plus.

En tout cas ce qui est sur, ce que cela a été l'année de renforcement. Renforcement du niveau : scolaire, jeu video (je sais jouer aux jeux de voiture depuis peu), amitié. C'est ce dernier point qui m'a le plus marqué. Non pas qu'augmenter ma moyenne de 2 points et d'arriver enfin a savoir jouer aux jeux de voitures apres 4 ans d'essai ne sois pas des réussites, mais bon c'est juste au second plan. Sans vouloir donner d'ordre, il y a un bon nombre de personnes dont je me suis rapproché, bien plus qu'avant (pour ne pas dire plus que jamais). Le koala s'est rapproché de l'ecureuil et des koalettes, mais aussi des êtres humains du genre déby, ma, breton. Par contre pas d'autre koala, nan nan on est deja assez rapprocher comme ça même msn veut nous séparer. Je suis bien plus qu'heureux de la tournure qu'a pris 2007 avec mes amies et amis.

Bien entouré ? Oui, et même plus. Je ne peux pas vraiment trouver de mots, mais l'idée c'est que de 1 à 10, on atteint 13. Même si un koala s'est chiant a supporter (et encore contrairement aux chats et autres furet on fait po caca partout et en plus on a juste besoin d'un eucalyptus pour vivre), bravo pour avoir réussi à le faire durant 365 jours. Il y a toujours quelqu'un qui y est là (même si elle ou il ne s'en rend parfois pas compte) pour remonter le moral et me sortir du puit. Vous ne saurez peut être jamais à quel point je vous suis reconnaissant.

Voila, c'etait ça mon année 2007. Un combat de tous les jours (ou_pas) sanglant (ou_pas) et violent (ou_pas). J'espere juste que 2008 sera meilleur malgré les distances entre moi et vous.

Posté par A1eX à 12:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    2k7 finnit

    bah un plaisir de vous voir!! on se voit moins c est dmg en fait vivement la prochaine beuverie pardon rencontre amicale qu'on se fera tous ensemble une ou de preference on ne parle ni politke ni jeu video ni religion ni cours bref celle ou on ne parle dc pas tout court ^^ ++ et a bientot j espere

    Posté par Grey, 10 janvier 2008 à 13:53

Poster un commentaire